• ©2005 Ave Maria

    Nous avons volé si haut
    Nous avons rit si fort
    Jusqu'à user nos peaux
    A tant frotter souvent nos corps

    Je suis alourdie par la haine
    Petite sœur pauvre de l'Amour
    Leurre indigeste de la peine
    Qui fait de ma nuit, un autre jour

    Et quatre murs autour pour...
    Sinistre prison de velours
    Là où je t'aime tant ou pas
    ...Quatre murs pour mille Ave Maria</em /></em /></em /></em /></em /></em /></em />


    2 commentaires

  • Pour accompagner la belle musique de ce blog, voici les paroles :

    TUE-MOI
    (Dan Bigras, québécois)


    Si tu me vois un jour frotter mes souvenirs
    Parce que je ne verrai plus briller mon avenir
    Si je fais plus le monde à chaque fois que je bois
    Plus de moral d'acier dans mes gueules de bois... tue-moi

    Quand tu commenceras à compter les jours
    Qui sépare les fois ou je te fais l'amour
    Si tu me surprends à fermer les fenêtres
    Parce que le bruit des enfants me monte a la tête... tue-moi

    Tu me tueras si tu t'en vas
    Simplement si tu t'en vas...

    Si un jour j'ai honte de mes anciens copains
    Si je serre les fesses plus fort que les poings
    Si je deviens nouveau con et ancien battant
    Si j'me révolte plus qu'entre deux calmants... tue-moi

    Si tu vois un jour que je m'économise
    Si j'ai peur d'avoir froid quand je donne ma chemise
    Si tu m'admires plus parce que j'ai peur de perdre
    Si t'as plus pour moé que cette tendresse de merde... tue-moi

    Tu me tueras si tu t'en vas
    Simplement si tu t'en vas
    Oh tu me tueras si tu t'en vas
    Simplement si tu t'en vas
    Si tu t'en vas
    Oh tu me tueras si tu t'en vas
    Simplement si tu t'en vas
    Oh tu me tueras si tu t'en vas
    Simplement
    Oh tu me tueras si tu t'en vas
    Simplement si tu t'en vas
    Si tu t'en vas
    Si tu t'en vas


    2 commentaires

  • ©2005
    A. comme

    A. comme Attente

    A. comme Addiction

    A. comme Amertume

    A. comme Agonie

    A. comme Abandon

    A. comme Abjuration

    A. comme Appel

    A. comme... Amour

    A. comme... toi...

    A. comme... Adieu


    votre commentaire

  • ©2005
    Ombre

    J'ai tellement cru.
    Il y a si longtemps.
    Nous devions partir.
    Ensemble.
    Je suis là moi.
    Pas toi.
    Il y a ton ombre.
    Amie Ombre...
    Tu t'éteins tous les soirs.
    Quand la lumière s'en va.
    Je veux l'avoir à côté de moi.
    Comme toi.
    Ô qu'il reste encore.
    Quand tu t'en vas.
    Loin de moi.
    Je reste là.
    Pas toi.
    Pas elle.
    Et moi ?


    votre commentaire

  • ©2005 Cent fois

    Nous aimions nos jeux.
    Coquins.
    Pervers.
    Ou sains.
    Jeux d'amour.
    Ou de vilains.
    J'aimais tes mains.
    Non.
    J'aimais tout toi.
    Tu aimais mes seins.
    Non.
    Tu aimais tout moi.
    Et il y a l'inacceptable.
    Qui vous prend.
    Comme un fouet.
    Et tout cet inqualifiable.
    Qui donne envie.
    D'expirer.
    Et le présent.
    Aumône.
    Intoxiquée.
    Qui dort dans le satin.
    De nos souvenirs.
    Déchirés.
    Il y a moi.
    Sans toi.
    Moi.
    Sans foi.
    Cent fois.
    Et il y a quoi ?


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires